logo

26 juillet 2021

Site mis à jour le
04 juillet 2021

Photos

Les photos figurant sur ce site sont réalisées par mes soins ou un proche.

Dans le cas contraire, je mentionne le nom de l'auteur, bien entendu.

Plan du site

6366 visiteurs
7959 pages vues

- La Gare des Bénédictins

gare limoges 1449 


 

Pourquoi cette gare, plutôt qu'une autre ?

Tout simplement parce que j'ai une affinité particulière avec elle pour l'avoir beaucoup fréquentée pendant mon enfance et adolescence.

Les souvenirs y sont nombreux et je me suis penchée sur son histoire grâce, entre autres,  à l'excellent livre de Pascal PLAS et René BRISSAUD, ainsi qu'à diverses revues ferroviaires.

==================

Sa silhouette est connue de tous les Limougeauds,

Son campanile domine la ville,

Elle a inspiré des cartes postales, des objets souvenirs, des peintures.....

Elle a même son propre timbre depuis mars 2007

Inscrite à l'inventaire des Monuments Historiques en 1975

Diaporama de présentation ICI  

 

timbre 23 mars 2007418 

la gare dans les annees 50452  Années 50

ARCHITECTE : Roger GONTHIER (1884 - 1978)

MAITRE VERRIER Francis CHIGOT (1879 - 1956)

SCULPTEUR : Henri VARENNE (1860 - 1933)

Je reviendrai plus tard sur la biographie de chacun de ces artistes.

Pourquoi "Bénédictins" ,

Elle a été construite dans le quartier du même nom, dû à la présence d'un monastère de l'Ordre de Saint-Benoit. Ce nom "Bénédictins" n'a pas fait l'hunanimité lors de la création de la gare.

La question est souvent posée aussi, : pourquoi une gare au-dessus des voies ?

Tout simplement parce que le tracé des voies existait déjà, parallèle au quai de l'ancienne gare, et que ces installations devaient pouvoir fonctionner jusqu'à la mise en service de la nouvelle gare.

Les ingénieurs ont eu l'idée, tout à fait originale pour l'époque, de faire une gare en surélévation de 7 m au-dessus des voies. L'accès aux quais se fait par des escaliers et des monte-charge (pour le transit des bagages).

PICT2260  

Quelques dates :

1856 : arrivée du chemin de fer à Limoges. Le 16 juin de cette même année, arrivée des premiers voyageurs en provenance de Paris. La gare pour les accueillir était en planches et en cul de sac. Petit à petit des lignes vont se créer au départ de Limoges, vers Toulouse, Périgueux, Brive.

1860 :  premier bâtiment "voyageurs" conçu par l'Architecte Pierre-Louis Renaud (également concepteur de la Gare d'Austerlitz) :1 bâtiment central et 2 ailes latérales. Longueur totale : 106.25 m. Ce bâtiment fut critiqué de par sa situation encaissée et malsain.

(photo :bibliothèque numérique limousin - éditeur Cognac Tesson) Ancienne gare de Limoges Editeur Cognac  (clic pour agrandir) 

1867mise en service de la première ligne : Poitiers-Limoges en passant par Le Dorat

1918 : après étude des différents projets pour l'agrandissement de la gare, le projet définitif de Roger Gonthier est retenu. La municipalité signe l'accord le 21 novembre avec la Compagnie d'Orléans.

1925 : le chantier : il est devenu une attraction pour la population. Une ossature en béton armé au milieu d'échafaudages. La gare est un "trompe l'oeil" d'habillage en pierre et roche calcaire car toute la construction est en béton.

archive municipales de limoges (archives municipales de Limoges) - clic pour agrandir -

22 juin 1929 : mise en service définitive de la gare, après beaucoup de travaux aux alentours. L'inauguration eut lieu le 22 juin 1929

6 février 1998 : Incendie du dôme  (voir la page du menu)

Janvier 2013 : changement du paratonnerre. Il avait 85 ans. En 1970 il avait reçu un élément radioactif Elita qui émettait de la radioactivité à faible dose. Son utilisation est interdite en France depuis 1986, il a donc été décidé de mettre de paratonnerre aux normes, avec un second conducteur pour protéger le bâtiment. Il a fallu 4 heures de travail. 

 

Les grands artistes intervants de la construction :

- ROGER GONTHIER :  (1884 - 1978)

Son père, Henri, était architecte à la Compagnie du P.O. Il est décédé jeune et la Compagnie a voté un secours annuel pour que Roger puisse faire ses études. Il élabora le projet de la Gare de Nantes et celle de Limoges.

Ce dernier projet a eu du mal à être accepté : une gare en surélévation !! Mais l'architecte a su convaincre la municipalité. Il présenta plusieurs projets et son projet définitif a été adopté le 14 mars 1922. Il fut présenté sous forme d'une maquette en staff réalisée par le sculpteur Henri Varenne.

Belle reconnaissance pour cet architecte dont le nom a été donné à l'esplanade de la gare en 2016, par le Conseil Municipal de Limoges.

- FRANCIS CHIGOT (1879 - 1956)

Maître Verrier Limougeaud qui a réalisé les vitraux.

Au total : 775 m2 de surface vitrée.

Le thème des vitraux représente des éléments du Limousin, cher au coeur de Francis Chigot : feuilles de chênes, de châtaigniers...

PICT0014 PICT2268  (clic sur l'image)

- HENRI VARENNE (1860 - 1933)

Il est né à Tours et devint Sociétaire des Artistes Français en 1890.

Sculpteur et graveur de médailles, il obtint de nombreuses récompenses et des commandes d'oeuvres publiques à Tours, Limoges, Paris....On lui doit, entr'autre, un bronse "la Douleur" pour le tombeau de Sarah Bernhard, la statue de Verdun à la Gare de l'Est à Paris, des décorations pour la Préfecture de Limoges et, bien sûr, la Gare.

PICT2266 

 

- LE DOME

le dome   2348  PICT2353  (clic sur l'image)

33 mètres de diamètre à la base, couronné d'une verrière de 7 m 70 de diamètre. La verrière est formée de verres armés en forme d'écaille dont la pointe se situe à 31 mètres au-dessus de la plate forme du hall. Des cornes d'abondance ornent le dôme

-- Ce dôme a brûlé en février 1998 CLIC ICI  

- L'HORLOGE

l horloge   2334  (clic)LA GARE 008 

Elle se trouve au 12e niveau du campanile. Les quatre cadrans ont un diamètre de 4 m avec une grande aiguille de 2m40 et une petite aiguille de 1m80. Les chiffres romains ont une hauteur de 60 cm  et sont visibles à 150 mètres.

L'horloge est graduée en chiffres romains, sauf le 4 : « IIII » et non pas « IV » (ceci afin de préserver l'harmonie esthétique de la pendule entre les chiffres 4 et 8 [« VIII »]). 

Depuis les années 1850, comme la plupart des horloges des gares de France, elles avancent d'une ou deux minutes pour que les voyageurs soient à l'heure pour le départ du train.

 

A suivre....train image animee 0031